Et si vous faisiez place au plaisir dans votre entreprise?

L’entreprise est remplie de choses sérieuses. Nos ateliers de sport en entreprise sont construits pour déconnecter l’instant d’une séance:

  • créer du lien social et mieux collaborer,
  • retrouver de la fraîcheur physique et mentale,
  • améliorer le bien-être,
  • diminuer les arrêts de travail et le turn-over.

Shot of a group of people warming up in a fitness class

 

, ,

Benoit CAMPARGUE devient directeur exécutif

JO LONDRES 2012

Benoit CAMPARGUE a été champion d’Europe de Judo, entraîneur national, directeur des équipes de France olympiques masculines de judo, coach de Teddy RINER de 2004 à 2012, puis préparateur physique de l’équipe de France de Patinage artistique et  manager sportif de Romain GROSJEAN (Formule 1). Toujours passionné de sport, Benoit CAMPARGUE a fondé avec le chef Thierry MARX,  PASS’SPORT POUR L’EMPLOI en 2017, une association qui permet l’inclusion de jeunes sans emploi grâce au sport avec une réussite de 100% de retour à l’emploi. C’est avec grand plaisir qu’il devient aujourd’hui notre directeur exécutif de SPORT MANAGEMENT SYSTEM.

Le sport et le Plan Santé au Travail (PST)

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 19 juin 2013 affirme que la promotion de la santé et de la sécurité au travail et l’amélioration des conditions de travail constituent des leviers de performance pour l’entreprise.

En permettant d’élaborer des réponses communes aux attentes des salariés, des clients, et de l’entreprise, la démarche Qualité de Vie au Travail (QVT) fait clairement le lien entre l’amélioration des conditions de travail et la performance.

« 95 % des déclarations d’inaptitude physique se soldent aujourd’hui par un licenciement! » – Plan Santé au travail

sport-bien-etre-entreprises

Quel est le rôle du sport en entreprise pour une meilleure performance au travail ?

  • Sur le plan de la prévention des troubles physiques et psychiques: 95% des déclarations d’inaptitude physiques se soldent aujourd’hui par un licenciement. Par conséquent, le sport, de par son activité de renforcement musculaire, de rééquilibrage des chaines musculaires, mais aussi de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) participe activement à consolider le corps et prévenir des arrêts de travail. Le turn-over des salariés diminue d’autant.

Les troubles musculo-squelettiques, sont aujourd’hui les premières causes de maladie professionnelle (87%)

  • Les troubles musculo-squelettiques (TMS) représentent un enjeu majeur : il s’agit de la première cause de maladie professionnelle (plus de 87 % des reconnaissances en 2014 pour le régime général). Leurs conséquences néfastes sur la santé produisent à terme des effets de sorties précoces de l’emploi qui ne sont que peu ou pas perçues à court terme par les salariés. Afin de prévenir l’usure professionnelle, il est nécessaire de favoriser, le plus en amont possible, l’action en prévention sur les situations de travail présentant des facteurs d’usure professionnelle, en mobilisant les salariés tant sur les postes de travail que sur l’organisation du travail. Le sport en entreprise participe à prévenir de l’usure professionnelle et de la pénibilité. Des échauffements à base de mouvements et d’exercices pratiqués au cours de séances de sport sont reproduits dans les entreprises. Ils permettent une usure prématurée moindre, un rééquilibrage et un renforcement des chaines musculaires et des articulations. Les troubles musculo-squelettiques, sont aujourd’hui les premières causes de maladie professionnelle et représentent un enjeu majeur (l’exposition aux risques chimiques représente la deuxième cause de maladies professionnelles reconnues).
  • Le sport en entreprise permet de prévenir les maladies cardio-vasculaires en lien avec l’activité (ou l’inactivité) professionnelle. Il permet de promouvoir un environnement de travail favorable à la santé, de faire un état des lieux sur le plan physique et de faire « tourner la machine ».
  • Le sport a un impact positif sur les enjeux de prévention auprès des nouvelles technologies. En effet, la sédentarité au travail est aujourd’hui un fléau (un écran+une position assise) ainsi que la dépendance aux écrans. La pratique sportive est un des rares moments de déconnexion aux écrans (ordinateurs, téléphones, tablettes..) et participe à retrouver un équilibre psychique de pleine conscience.

sport-bien-etre-entreprises

Le sport permet d’améliorer la qualité de vie au travail et crée du lien social

  • Le sport permet d’améliorer la qualité de vie au travail; il permet un équilibre physique (sédentarité au travail), psychique (déconnexion) et crée du lien social dans un environnement neutre. La qualité de vie au travail au travers du sport, placée au cœur des préoccupations stratégiques de l’entreprise et du dialogue social, est un levier de conciliation du bien-être au travail et de la performance de l’entreprise. Il permet de valoriser le travail en l’inscrivant dans une dynamique d’amélioration conjointe du bien-être et de la performance, tout en mettant en évidence les facteurs de progrès.
  • Le contexte de vieillissement de la population active, nécessite une bonne santé et une augmentation de l’espérance de vie en bonne santé. La question de l’usure professionnelle (usure physiologique, psychologique et cognitive) liée à l’exposition prolongée à des facteurs de risques professionnels, à des conditions de travail pénibles ou à des organisations de travail inadéquates, représente un défi qu’accentue le vieillissement de la population active.  La pratique sportive atténue les conséquences en termes de restrictions d’aptitude ou d’inaptitude et de fréquence des maladies chroniques évolutives notamment en lien avec la sédentarité croissante.

sport-bien-etre-entreprises

La culture de prévention peut s’appuyer sur un changement d’approche de la prévention

  • Le sport permet de s’approprier la culture de prévention: le « faire pour apprendre » permet de mieux assimiler la prévention et « d’entretenir son véhicule ». Cela permet d’entretenir son corps, libérer son esprit, ou apprendre à réguler son stress. Cette culture peut notamment s’appuyer sur un changement d’approche de la prévention, mettant l’accent sur ses retombées positives, tant en termes d’amélioration du bien-être que de performance de l’entreprise. Il s’agit ici de démontrer que les investissements dans le sport en tant qu’outil de prévention et de sécurité au travail sont rentables en accordant la priorité à la prévention plutôt qu’à la réparation.
  • Comme le soulignent les conclusions du « Rapport Mettling » de septembre 2015 sur la transformation numérique et la qualité de vie au travail, le développement du numérique au travail peut être un levier de développement de la qualité de vie au travail mais également un facteur d’accroissement des risques psychosociaux (RPS-TMS). Une prise en compte accrue de cet enjeu est nécessaire afin de veiller aux conditions d’usage du numérique. La pratique douce ou sportive permet de redonner du sens au travail mais aussi de réguler l’impact des outils numériques sur la sédentarité et le stress. A ce titre le sport en entreprise participe grandement à la déconnexion le temps d’une séance. Il permet grâce à des pratiques sportives douces (travail sur la respiration..) d’apprendre à contrôler le stress au travail et prendre confiance en soi.

groupe qui saute modifié PP

Le sport en entreprise permet d’accroître la performance économique et sociale de l’entreprise

Mettre en place du sport en entreprise est un investissement rentable et peu coûteux en rapport des avantages qu’il apporte à l’entreprise. Son rayon d’action est si important, qu’aucun outil ne permet de l’égaler. Diminution du stress, augmentation de la QVT, amélioration du lien social, prévention des TMS et des RPS, amélioration du physique et de la confiance en soi, diminution des arrêts de travail et du turn-over. La performance sociale et économique est au rendez-vous (+9 % de gains de productivité, diminution de l’absentéisme et jusqu’à 14% de rentabilité – étude Goodwill pour le Medef).

En conclusion, le sport en entreprise permet de promouvoir un environnement de travail favorable. Il constitue un levier de santé, de maintien à l’emploi des travailleurs mais aussi de performance économique et sociale de l’entreprise.

Sport Management System devient distributeur de « Feed by Thierry MARX »

C’est tendance, l’alimentation du futur est déjà à votre portée, une tendance naissante au pays de la gastronomie.
Fini les sandwichs gras et les plats surgelés riches en sucres et pauvres en goût… Place aux boissons et autres barres-repas, à la fois pratiques et sains. « Les formats de nos produits sont taillés pour les personnes actives, qui n’ont pas toujours le temps ou l’envie de préparer un plat complet et équilibré», assure Anthony Bourbon, fondateur de Feed. Une offre alimentaire qui semble trouver preneur.
nouveau! Feed By Thierry Marx

Des repas Bio

Mais de quoi s’agit-il au juste ? Feed by Thierry MARX, ce sont des barres BIO à base de céréales, de légumineuses et d’oléagineux, à ne pas confondre avec les produits énergétiques. Autre alternative proposée : des préparations en poudre à mélanger avec de l’eau à température ambiante, afin d’obtenir une boisson-repas de 650 calories, offrant des apports équilibrés en lipides, glucides, protéines et micronutriments. « Ce ne sont ni des repas pour maigrir ni pour gagner de la masse musculaire»,prévient Anthony Bourbon. Le positionnement n’en reste pas moins résolument «healthy» : ingrédients 100% naturels, véganes, sans gluten, sans lactose, sans OGM, glucides à index glycémique bas…De quoi ravir les adeptes du manger sain.

barres_bio_feed

Eviter les grignotages entre les repas

Pour de nombreux commentateurs, les produits tiennent au corps, permettant ainsi d’éviter les grignotages entre les repas. Leur aspect «économique» séduit : le prix des repas Bio by Thierry MARX démarrent en effet à 6,50 euros.

Les produits n’ont pas vocation à se substituer à l’alimentation traditionnelle mais à offrir une alternative saine et pratique à la malbouffe. Développée en partenariat avec le chef Thierry MARX, la gamme bio lancée en juin (et distribuée par Sport Management System) pourrait réconcilier les palais savants avec la Smart food.

Une optimisation du temps pour la pratique sportive

Pratiquer du sport au travail, c’est une question de temps. Pour éviter d’avaler n’importe quoi après la séance de sport par manque de temps, les barres Feed Bio By thierry MARX permettent d’obtenir un repas équilibré, sain et pratique tout en bénéficiant d’un gain de temps non négligeable.

Misez sur le collectif !

Plus qu’une équipe, un collectif

victoire coupe du monde

La France vient de remporter la coupe du monde de Football. Grâce à son homogénéité, cette équipe est allée au bout de son objectif. Plus qu’une équipe, c’est un collectif qui a œuvré sans mettre en avant une individualités en particulier, sans personnalités égocentristes et sans vedettes. Tous les membres de l’équipe ont été au service de l’objectif commun sans en faire des tonnes, y compris les forts caractères. Cela montre que les joueurs se sont appropriés le projet, que le manager leur a fait confiance, mais qu’il les a cadré et accompagné pour atteindre ce sommet.

Sans projet, il n’y a pas de motivation

Sans projet, il n’y a pas de motivation, ni d’engagement sur le plan sportif, entrepreneurial ou personnel. Le projet donne du sens à son travail et à son action auprès du collectif ou de la société. Comme on l’a vu, les retours peuvent être finalement immenses en terme de résultats, mais aussi de reconnaissance et de cohérence face à nos propres actions.

Le sens du collectif est la pièce maîtresse de la réussite en entreprise

Le collectif en entreprise

Qu’on aime ou pas le Football, cette équipe nous a montré que le sens du collectif est la pièce maîtresse de la réussite. Le monde de l’entreprise n’y échappe pas car, au delà de la digitalisation et des process, c’est l’humain avant tout qui contribue à sa performance. En ce sens, la pratique sportive et ses valeurs  sont un levier fort dans la construction, le maintien et le renforcement du collectif, source de performance dans les entreprises.

La victoire des bleus, au delà du Football

Sédentarité et Football

Dimanche 15 juillet, le match France-Croatie s’est soldé par la victoire de l’équipe de France de Football. Être champion du monde d’une discipline sportive est un événement qui est la plupart du temps essentiellement partagé par les spécialistes cette même discipline.

Le « ils » se transforme en « nous »

Le football à un autre impact car la société entière se sent concernée par l’événement. Le « ils » se transforme en « nous » et la victoire de cette équipe est celle d’une nation toute entière y compris les non-sportifs.

coupe du monde fêtée sur les champs élysées

La coupe du Monde de Football est l’occasion de passer à l’acte … sportif

Cela est une bonne occasion pour passer à l’acte … sportif. Au XXI ème siècle, la sédentarité gagne du terrain: chez soi, devant le téléviseur, au travail, devant l’écran d’ordinateur ou durant les transports. Cela exige de pratiquer une activité physique régulière. Inscrits dans la loi santé du 26 Janvier 2016, la pratique de l’activité physique et sportive est bonne pour la santé physique, mentale mais aussi sociale. Elle permet de compenser la sédentarité qui croit chaque année dans la société moderne.

Etre spectateur mais aussi acteur

Le mondial est peut-être l’occasion de se mobiliser pour une pratique sportive régulière. Avec plus de 2 Millions de licenciés dont 159 128 féminines (et plus de 5 Millions de pratiquants non-licenciés), 15000 clubs dont 40 professionnels, le football est de loin le sport le plus pratiqué.

Les occasions de se mobiliser ne manquent pas

Néanmoins, l’offre de pratique libre est la plus importante avec presque 8 Millions de runeurs (ses) (27 Millions de coureurs-marcheurs), 13 Millions de nageurs(ses) et 12 Millions de pratiquants(es) sur 2 roues. Les occasions de se mobiliser ne manquent pas. Dans les transports grâce au vélo mais aussi par la marche ou les escaliers dans les transports en commun. En entreprise, grâce aux ateliers sportifs de plus en plus prisés par les collaborateurs. Ou chez soi, grâce à une pratique en famille , qui, si elle est accessible à tous(es), permet, de bénéficier d’un moment de partage avec les siens. La pratique sportive est universelle car ses bienfaits en terme de santé, de bien-être, de lien social et aussi sur le plan économique sont aujourd’hui prouvés par toutes les études qui s’y sont penchées.

La coupe du monde de football est un formidable lien social

La coupe du monde de football est un formidable lien social; ponctuel, certes mais réel. Elle est cependant un moindre levier concernant la pratique sportive en général. C’est néanmoins du sport et c’est peut-être l’occasion de mettre en avant ses bénéfices pour la santé.

 

,

David ALERTE

David ALERTE - Usain BOLT au coude à coude

David ALERTE et Usain BOLT au coude à coude

Le haut-niveau au service de l’entreprise

Notre slogan « L’expertise du sport de haut-niveau au service du bien-être et de la performance en entreprise » prend tout son sens. Nous vous présentons aujourd’hui David ALERTE, coach de haut-niveau pour Sport Management System depuis 2013. David ALERTE intervient pour Sport Management System auprès des collaborateurs en entreprise comme le Groupe ATOS mais aussi auprès des équipes de France dans leur préparation aux grands événements.

Carrière de haut-niveau

David Alerte se révèle durant la saison 2005 en décrochant deux médailles d’or lors des Championnats d’Europe espoirs d’Erfurt, s’imposant sur 200 m et sur le relais 4 × 100 m.

En 2006, lors des Championnats d’Europe de Göteborg, il se classe septième de la finale du 200 m et remporte, en tant que dernier relayeur, la médaille de bronze du relais 4 × 100 mètres aux côtés de Oudéré KankarafouRonald Pognon et Fabrice Calligny.

Sélectionné en 2009 pour les Championnats du monde de Berlin, David Alerte termine huitième de la finale du 200 m avec le temps de 20 s 68.

Licencié au club de Franconville Athlétisme Val d’Oise, David Alerte est entraîné depuis 2008 par Bruno Gajer.

Sa meilleure performance sur 200 m est de 20 s 33, réalisée le 5 août 2007 à l’occasion des Championnats de France de Niort.

Lors des Championnats d’Europe 2010 à Barcelone, il concourt à l’épreuve du 200 m et parvient à se qualifier pour la finale malgré des douleurs aux jambes. Malgré les bonnes impressions laissées en séries et en demi-finale, il se blesse en finale et ne finit pas la course. Il déclare également forfait pour le relais 4 × 100 mètres.

Le 27 mai 2012, il finit second du 200 m (20″67) derrière Aziz Ouhadi (20 s 50) lors de la réunion de Rabat.

En 2018, misez sur la forme de vos collaborateurs

Les bénéfices du sport en entreprise

IMG_6347

sport en entreprise

Recrudescence des troubles musculo-squelettiques (TMS), médiatisation des suicides liés au travail, prise de conscience de l’importance de la santé sur l’efficacité du travail… La santé au travail est de plus en plus au centre des préoccupations des dirigeants.

Les TMS représentent 85% des maladies professionnelles reconnues

Selon l’INSEE, les TMS, affections péri-articulaires de type tendinites et lombalgies, représentaient 85% des maladies professionnelles en 2011. Des maladies de plus en plus récurrentes qui touchent tous les corps de métier et dont les causes peuvent être multiples :

  • Biomécaniques : répétitivité des gestes, efforts excessifs, posture, vibrations, froid
  • Psychosociales : stress, environnement de travail…

87,2 % des RH sont confrontés à des problèmes de stress

Le stress touche en effet une majeure partie des salariés ; 87,2 % des RH étaient confrontés à des problèmes de stress subi par des salariés en 2011 (cf. étude réalisée en novembre 2012 par Editions Tissot et Sysman). Les TMS influent donc directement sur la performance de l’entreprise ; elles entraînent la baisse de motivation, la hausse de l’absentéisme et des gênes partiellement ou totalement invalidantes. Une des raisons pour lesquelles de plus en plus de dirigeants d’entreprises s’intéressent au bien être de leurs salariés. En plus de l’aménagement des postes de travail qui doit être au cœur des stratégies humaines, la pratique du sport figure parmi les pistes privilégiées pour améliorer la santé et le bien être au travail.

80% de la population est sédentaire

Alors que 80% de la population est sédentaire (cf. étude de l’International Retailing Center sur un échantillon de 511 personnes), près de la moitié des français expliquent cette non pratique par le manque de temps (cf. Note d’analyse 298 du CAS). Parallèlement, seuls 13% des français qui pratiquent un sport le font sur leur lieu de travail ; les entreprises ont indéniablement une carte à jouer pour faciliter la pratique du sport à leurs collaborateurs.

IMG_6353

sport en entreprise

Le sport, un levier simple pour augmenter la performance au travail

Les bienfaits du sport sur l’entreprise sont connus : un salarié détendu et en bonne santé est plus efficace au travail. C’est ce que démontre une étude réalisée en 2011 par une université suédoise, qui a mesuré la productivité et l’absentéisme d’un groupe de 177 salariés du secteur dentaire sur une année entière. Cette population a été divisée en 3 groupes test :

  • Le 1er groupe témoin gardait les mêmes conditions de travail
  • Le 2ème travaillait 2,5h de moins par semaine
  • Le 3ème travaillait 2,5h de moins qu’il consacrait au sport

Au bout d’un an, le groupe qui avait consacré du temps à la pratique sportive avait augmenté sa productivité et réduit son absentéisme. Le 1er groupe, quant à lui, a vu monter son absentéisme et le 2èmegroupe a connu une hausse de productivité. Le sport agit donc sur l’absentéisme et l’efficacité, mais peut également renforcer la cohésion au sein d’une équipe. C’est notamment le cas de séminaires ou d’actions de stimulation qui reposent souvent sur des activités sportives, dont le but est de (re)motiver les collaborateurs et de les fédérer autour d’un même objectif. L’enjeu pour les dirigeants d’entreprises : inciter les collaborateurs à la pratique sportive sans pour autant l’imposer ni empiéter sur leur vie privée.

sport-bien-etre-entreprises

sport en entreprise

Comment mettre en place une politique d’incitation au sport réussie ?

Selon les budgets et types de structures, plusieurs pistes sont envisageables pour pousser à la pratique du sport en entreprise :

  • Aménagement des horaires pour permettre la pratique du sport dans la journée
  • Pratique adaptée au manque d’équipement (douches, salles de sport..)
  • Mise en place de locations de salles et d’équipements sportifs de proximité
  • Utilisation des espaces existants au sein de l’entreprise (salles de réunions) et en dehors (parcs)
  • Mutualisation d’offres sportives entre les entreprises

De nombreuses organisations encouragent ce genre de mesures, notamment le MEDEF, via l’édition de son guide pratique du sport en entreprise.

Course solidaire « Vertigo » 2018 Tour First – La Défense

Groupe ATOS 2

Sport Management est partenaire mécène de la course solidaire Vertigo

954 marches! 56 étages! 230m! SPORT MANAGEMENT SYSTEM est partenaire mécène de l’édition 2018 de la course Solidaire « Vertigo » ( à destination de projets éducatifs par le sport pour les enfants: 159.361 € collectés et intégralement reversés aux projets de PLAY International . Nous avions invité l’équipe de l’association PASS’SPORT POUR L’EMPLOI. Félicitations également à l’équipe du service financier de Groupe Atos et de la société Mydral La Défense Cœur Défense Course Vertigo

scene SMS

groupe tour course échauffement PSPE