,

Interview de Benoit Campargue par Ben Hinson

interview vidéo Benoit Campargue

Vidéo ICI

Ben Hinson met Benoit Campargue , the CEO of Sport Management System in Paris . Ben Hinson is the creator of Martial Arts Around the World ! He loves to learn, to travel and loves martial arts and building positive relationships! This YouTube movie embodies these four pillars, and here you will learn about a part of the history of Benoit Campargue .

Interview Benoit Campargue

Bonjour! Comment vas-tu? Merci pour votre visite! I was in France not too long ago and got the chance to hang out with All Star Judo coach, the one and only Benoît Campargue. Benoît is a former European Judo champion, and he is best known for being the great Teddy Riner’s longtime coach, and coach of France’s national Judo team between 2003 and 2012. After coaching on both national and Olympic levels, Benoît switched gears and found success working with the Lotus/Renault Formula 1 team between 2012 and 2014. These days, he spends time as an entrepreneur with his company, Sports Management System, a company that provides fitness, health, team building and leadership workshops to companies. Check out the video below that summarizes my time with Benoît. And remember to subscribe to the Martial Arts Around the World YouTube channel. Enjoy!

 

,

Entreprises et sport de haut niveau

Elie GIRARD, Directeur Général Délégué du groupe ATOS

Elie GIRARD, Directeur Général Délégué du groupe ATOS INTERNATIONAL

LES ENTREPRISES ET LE SPORT DE HAUT NIVEAU

Compétition, adaptation et goût de l’effort

Les acteurs du monde du sport et du monde de l’entreprise doivent gérer des situations semblables : la concurrence, la compétition ou encore le respect des échéances. Athlètes et chefs d’entreprises apprennent également à gérer leur stress comme à fédérer un collectif.

Ils doivent à la fois savoir faire face aux situations délicates (se concentrer sur leurs fondamentaux ou élaborer une nouvelle stratégie), mais aussi aux conjonctures favorables (profiter de leur potentiel au bon moment ou maintenir leur position de leader). Le chef d’entreprise et l’athlète de haut niveau partagent enfin un vrai goût de l’effort, qui les amène à relever perpétuellement de nouveaux défis.

Le point commun entre l’entraînement d’une équipe sportive et le management d’une entreprise, ce sont les objectifs. C’est à partir d’eux qu’on construit une saison sportive ou une activité en entreprise.

Le deuxième point commun, ce sont les hommes : il faut leur donner la motivation, la détermination et les outils nécessaires pour atteindre l’objectif fixé . l’image d’un entraîneur cette fois, un manager doit être « passionné, empathique et visionnaire », il doit comprendre et motiver ceux qu’il coache.

Faire ses preuves… dans les épreuves

L’essentiel est de faire ses preuves !

Comment penser qu’un consommateur n’exige pas les mêmes efforts et la même transparence, de la part d’une entreprise. Monter dans les classements, être les meilleurs et le prouver, séduire le jury (ses propres clients), c’est le défi quotidien de l’entreprise.

Les experts comptables sont aussi de véritables préparateurs sportifs de haut niveau ! Nos experts comptables accompagnent les chefs d’entreprise comme les coachs sportifs accompagnent leurs poulains pour affronter les compétitions. Et quand le sportif remporte des trophées, le coach est satisfait d’avoir participé à la réussite de l’athlète. Chacun en retire de la fierté.
Il est fréquent que les sportifs interviennent en entreprise  pour partager leurs expériences du haut niveau avec les cadres dirigeants.

Ces derniers évoquent pour leur part de plus en plus leur univers en termes sportifs : « compétition internationale », « marathon budgétaire », « podium des fournisseurs de l’année », etc.

Pourtant, bien que ces deux mondes se rapprochent, leurs acteurs n’abordent pas la rampe de la réussite de la même façon.

L’athlète, un gagnant entouré

L’objectif d’un athlète de haut niveau est de remporter des  compétitions, et s’il en a les capacités et les moyens, de  gagner les plus prestigieuses d’entre elles (Jeux  Olympiques, Championnats du Monde, etc.). Afin d’atteindre cet objectif, il a recours à plusieurs outils  indispensables.

Tout d’abord, s’entraîner, encore et encore, sans quoi,  impossible d’être au top niveau. Cet entraînement est  essentiellement physique et diffère d’un sport à l’autre, bien  évidemment. Mais de plus en plus souvent il est aussi psychologique : tenir la pression de  l’adversaire ou de l’enjeu du match, imposer sa propre pression à l’adversaire, internes lors de phases de fatigue, etc. ; en somme des éléments qu’un  dirigeant trouve dans l’entreprise.

Pour mettre toutes les chances de leur côté, les sportifs de haut niveau  s’entourent aussi d’une équipe à même de les préparer au mieux. Dans les  meilleurs des cas, celle-ci est fort complète : préparateur physique, kinésithérapeute, diététicien, médecin, agent, etc. Des personnes qui sont là pour faire en sorte que l’athlète soit au mieux de sa forme et dans les meilleures conditions possibles pour remporter ses compétitions.

Mais il y a un invariant : tout sportif de haut niveau fait appel à un coach  technique dont la mission est de le préparer aux différents matchs qu’il va  réaliser. Car en fonction des adversaires rencontrés ou des terrains de jeux,  les approches peuvent, voire doivent varier. C’est le rôle attendu du coach technique d’élaborer des scenarii avec son sportif pour qu’il soit capable d’affronter les différentes situations, au meilleur niveau.

Son rôle était d’abord de définir avec  le pilote un objectif, d’identifier ses talents, puis de bâtir ensemble une stratégie pour l’atteindre, puis d’analyser la concurrence, pour mettre en  œuvre les meilleures tactiques, et donc le préparer au mieux à ses matchs.

Quelles différences  avec un dirigeant d’entreprise ?

Si personne ne conçoit de nos jours qu’un sportif accède aux sommets sans  avoir eu un coach technique à ses côtés, il peut en revanche arriver qu’il soit  volontairement seul pendant une période plus ou moins longue.
Il s’entoure parfois également d’un coach « mental » pour travailler par  exemple sa gestion des émotions, sa concentration, sa résistance au stress. Pour atteindre les sommets, l’athlète de haut niveau met donc dans sa main  les éléments suivants :

  • De l’entraînement, encore et encore
  • Une équipe pour gérer ses intérêts et sa préparation physique
  • Un coach technique pour le préparer à ses matchs
  • Parfois un coach de préparation mentale

 

Qu’en est-il chez les dirigeants ?

Dans la majorité des cas, les dirigeants s’entraînent avant les matchs à forts enjeux : présentation budgétaire, assemblée des actionnaires, rencontre  d’investisseurs, de clients ou de fournisseurs vitaux.

Ils vont travailler leurs éléments de langage, leurs arguments, leurs réponses  aux questions délicates. Pour des matchs de moindre importance (a priori), comme l’évaluation de leurs collaborateurs ou le recrutement d’une personne clé, c’est nettement moins le cas.

Cette préparation, le plus souvent, s’effectue seule (on révise dans sa tête), en  s’appuyant sur son expérience ; mais n’oublions pas que « l’expérience est une lanterne que l’on porte sur le dos et qui n’éclaire jamais que le chemin déjà parcouru » (Confucius).

La complexité de l’entreprise, à partir d’une certaine taille, oblige les dirigeants  à s’entourer d’une équipe. Ils ne peuvent pas réaliser seuls toutes les tâches (manque de temps et de compétences). Au-delà des classiques Comité Exécutif ou Comité de Direction, on peut également trouver des Comités  Stratégiques, pour travailler sur le plus long terme.

Les dirigeants et l’expert comptable co-pilote

L’expert comptable est trop souvent assimilé à une obligation fiscale et très peu malheureusement font appel à leur compétence en matière d’accompagnement dans le développement de leur entreprise, dans la transition digitale, dans l’écoute, le partage tel un co-pilote qui le guide pour atteindre ses objectifs.

Comme un staff sportif, l’expert comptable s’entoure également d’une équipe d’expert en gestion de patrimoine, en communication ou en informatique qui contribue à relever le défi au quotidien.

C’est là le plus grand écart avec l’athlète : la majorité des dirigeants n’ont pas  de coach.

Si l’on ne conçoit pas qu’un athlète de haut niveau arrive au sommet sans  coach, pourquoi en serait-il autrement pour un dirigeant ? Et pourtant !

En comparant ces deux univers, le sport et l’entreprise, assez proches par la  forme des enjeux et par leurs dynamiques, force est donc de constater de  grandes disparités dans la façon de bâtir son succès.

Il est étonnant de voir qu’un dirigeant ne conçoit pas qu’un athlète puisse  réussir sans les éléments vus précédemment, mais qu’il ne se les applique  pas à lui-même, et ce essentiellement du fait de croyances culturelles, d’idées préconçues, voire d’orgueil mal placé.

Les dirigeants souhaitant atteindre les sommets ne devraient-ils pas au  contraire calquer leurs façons de faire sur l’univers du sport, où cela a fait ses preuves ?

Car tout seul on va plus vite , ensemble on va plus loin… »

Par Bertrand Gravez, Président CHD Grand HainautCHD Cambrai.

Pourquoi créer des team-buildings au sein de l’entreprise ?

71% des cadres (étude  Cadremploi) , trouvent que leur entreprise n’organise pas assez d’activités de team building (after work, séminaires, ateliers de sport). Pourtant cette pratique favorise la cohésion, la motivation, le sentiment d’appartenance mais aussi le bien-être au travail et l’engagement des salariés.

team building insep

Le team building fidélise les salariés et renforce la marque employeur

Deux tendances fortes en entreprise. En effet, retenir les talents en renforçant la culture d’entreprise est devenu primordial. Le team building est un moyen de renforcer l’engagement des collaborateurs dans l’entreprise. Des concours ou des escape games peuvent permettre de favoriser la cohésion d’une équipe tout en projetant les valeurs de l’entreprise et sa culture. Impliquer l’ensemble de l’entreprise à ces team buildings montre qu’elle est véritablement investie et qu’elle applique les fameuses valeurs. Ces activités permettent de stimuler également les salariés et leur esprit créatif.

sport en entreprise Atos

Le team building renforce la motivation des salariés

C’est également une des problématiques importantes ces derniers temps, la motivation au travail. En effet, beaucoup de salariés sont en quête de sens dans leur travail. De plus, le présentéisme et l’absentéisme augmentent ces dernières années. Le team building permet de remotiver chaque salarié individuellement. Il permet à chacun de s’ouvrir à l’autre et exprimer sa créativité. Il peut également être judicieux d’organiser des activités dans le but de faire de vos collaborateurs les ambassadeurs de l’entreprise. Un moyen de leur donner des responsabilités et donc de l’importance.

team buildin La défense

Il permet d’instaurer des nouvelles pratiques de travail

Les team buildings peuvent aussi se présenter sous la forme de jeux ludiques de management. Le but est évidemment d’initier les collaborateurs aux nouvelles pratiques managériales qui vont être mises en place dans l’entreprise. Réaliser ce type d’activités en dehors du lieu de travail permet aux salariés d’apprécier davantage les nouvelles méthodes. Une pratique qui profite autant à l’entreprise qu’aux salariés qui seront préparés sans forcément s’en rendre compte aux futures pratiques managériales. Nul doute en tout cas que le team building sera une tendance forte de la rentrée prochaine car il répond aux problématiques importantes d’aujourd’hui – D. Duc -myRHline

 

, ,

Le sport, c’est aussi pour les seniors

Gym-tonic

Sensibiliser l’opinion sur la contribution des retraités

La « Semaine Bleue » du mois d’Octobre a constitué pour Sport Management System un moment privilégié pour informer et sensibiliser l’opinion sur les bienfaits de l’activité physique pour la santé des seniors. De plus, la contribution des retraités à la vie économique, sociale et culturelle n’est plus à démontrer.

Cet événement à été l’occasion pour nous d’organiser des animations afin de créer du lien entre les générations tout en invitant le grand public à prendre conscience de la place et du rôle social que jouent les seniors dans notre société.

Sport rime avec seniors

A la demande de la Mairie de Saint-Maur des Fossés(94), nous avons organisé en collaboration avec ses services dont le dispositif « Restons en forme » , des ateliers de Taï-Chi et de Gym-Tonic animés par nos coaches anciens sportifs de haut-niveau. La performance n’était pas l’objectif loin de là; mais plutôt la qualité des exercices proposés, la convivialité et le lien social.

Groupe Gym-Tonic oct 18 reduite

 

,

Des champions au service des élèves des Quartiers Politique de la Ville

Le Lycée Polyvalent Samuel De Champlain situé au sein du Quartier Politique de la Ville du Bois l’Abbé à Chennevières Sur Marne (94), organisait mercredi 25 septembre, en collaboration avec le « Shizen Sport-Truck », une journée d’ intégration sur les bienfaits et les valeurs éducatives du sport pour 220 élèves de BTS en présence de nombreux champions.

Le 25 Septembre dernier au Lycée Champlain de Chennevières Sur Marne (94), intégration rimait avec sensibilisation, motivation, cohésion, engagement et champions !

Des sensibilisations ainsi que des activités sportives ludiques, innovantes et accessibles à tous les élèves

Gaétan Saku, vice champion d'Europe

En effet, en collaboration avec l’innovation  » Shizen Sport-Truck  » et l’équipe de Benoit Campargue (ex entraîneur de Teddy RINER), une demi-journée de sensibilisations et d’activités sportives ludiques, innovantes et accessibles à tous les niveaux a été proposée à tous les élèves de BTS: femmes, hommes y compris ceux en situation de handicap.

tir à la corde

Transposer les valeurs éducatives du sport à la formation professionnelle

L’objectif était de transposer les valeurs éducatives du sport à la formation professionnelle, tout en démontrant l’importance de :

  • la relation à l’autre au sein d’un groupe,
  • l’assimilation des savoir être et comportements au travers de la pratique sportive
  • le goût de l’effort et le surpassement de soi
  • l’entraide et la solidarité

… mais aussi l’estime de soi, en particulier pour les publics en situation de handicap, et la gestion du stress.

Des champions au service des élèves des quartiers politique de la ville lors de l’intégration

Au programme de nombreux ateliers étaient proposés: une sensibilisation sur les bienfaits et les valeurs du sport, de la Boxe avec Xavier Noel (vice-Champion de boxe Anglaise et ex-entraîneur national olympique) , du Cross-training avec Mamadou Diarra (Footballeur), de l’athlétisme avec David Alerte (Champion du monde du 4 x 100), des activités physiques douces, tel que du Streching avec Laurie Pétrolésie (coache et danseuse), de la nutrition avec Véronique Rousseau (nutritionniste des équipes de France à l’Insep), mais aussi un atelier cohésion et gestion des conflits avec Marc Vérillotte (ex-agent opérationnel du RAID) .

www.shizen-sport-truck.com

Afin d’évacuer toutes les tensions la journée d’intégration s’est terminée par une séance de chant pour les élèves et les professeurs.

220 étudiants ont vécu cette expérience unique au sein d’un établissement scolaire !

SMS sur la course solidaire Odysséa avec Mérieux-NutriSciences

Sport Management System était ce dimanche 6 octobre à l’hippodrome de Vincennes, la course solidaire Odysséa de Paris a vu pour la première fois les Laboratoires Mérieux-NutriSciences participer à sa 18e édition.

ODYSSEA 2018 - Hippodrome de Vincennes - Paris le 7 octobre 2018. Photo Stephane Kempinaire/KMSP

Sport Management System a été sollicité par Mérieux NutriSciences pour préparer et organiser la participation de 25 de ses collaborateurs à la course solidaire de 10 kms et à celle de 5 Kms.

IMG_5369

Au menu, tout d’abord, un accueil  avec un petit déjeuner personnalisé comprenant Thé, Café et fruits suivi d’un échauffement avec David Alerte, champion du monde du 4 x 100 m et Gaétan SAKU, vice champion d’Europe du triple saut. Mais c’est avant tout le plaisir et la joie de se retrouver en dehors du cadre professionnel et autour autour des valeurs du sport que sont la solidarité, le partage et la cohésion. Toutes et tous ont apprécié cette matinée « Team-building » autour d’une cause qui tient à coeur les participants(es), la lutte contre le cancer du sein.

cours esolidaire Odysséa 2019

Depuis 2002, près de 300 000 personnes ont couru ou marché en faveur de la lutte contre le cancer du sein. Au programme de cette édition : une marche solidaire de 5 Km, une course de 5 Km, et une course de 10 Km.

L’an dernier, les 37 .000 participants mobilisés ont permis de collecter 520 000 € au profit de Gustave Roussy, centre régional de lutte contre le cancer situé à Villejuif. Depuis sa création, Odysséa a permis de récolter 3,5 millions d’euros en faveur de la recherche.

Pourquoi mettre du sport en entreprise ?

Sport en entreprise

Les dirigeants qui proposent du sport en entreprise à leurs salariés expriment la même satisfaction 

Plus de 8 dirigeants sur 10 estiment ainsi que (étude Opinion Way-2019) :

  • cela améliore l’état de santé et le bien-être de leurs collaborateurs (89%),
  • facilite l’intégration dans l’entreprise (87%),
  • renforce l’esprit d’équipe (85%),
  • contribue à une meilleure gestion du stress (80%)
  • développe le sentiment d’appartenance à l’entreprise (80%).

Par ailleurs, le sport en entreprise fait l’unanimité chez les pratiquants. 94% des salariés s’y adonnant sont satisfaits (étude Opinion Way-2019)

Team Building

85% des dirigeants aimeraient proposer du sport en entreprise à leurs salariés (étude Décathlon-2018)

… mais il ne savent pas comment faire ou comment « bien faire ». D’après Sport Management System, spécialisé dans le sport en entreprise, cela nécessite:

  • un accompagnement pour la mise en place : choix d’activité, horaires, fréquence, lieu, assurance, réglementation
  • une proximité du lieu de pratique sportive: pas de perte de temps lorsque la séance se passe sur place. Néanmoins, un petit déplacement peut servir d’échauffement et de mise en jambe avant la séance
  • des douches: pour les entreprises qui n’en sont pas équipées, il existe des « Sets de douche écologiques » et individuels
  • des activités adaptées, en particulier pour les non-sportifs(ves). Dans ce cas, on proposera plutôt des activités douces telles que la marche nordique, le stretching, le yoga ou du pilâtes.
  • un tarif abordable et adapté aux petites entreprises afin de le rendre possible au sein de petite structures

Sport en entreprise

On fait huit fois moins d’activité physique qu’au début du siècle dernier

La sédentarité au travail augmente de jour en jour dans les entreprises, on fait huit fois moins d’activité physique qu’au début du siècle dernier. Cela est du aux modes de vie modernes, aux écrans (un écran = une position assise), aux modes de transports modernes ou à la mécanisation. Les postes de travail avec écrans (et position assise), les emails et parfois le télétravail peuvent entraîner un repli sur soi, un manque de communication et de motivation au sein des services. Les ateliers de sport permettent à contrario un rééquilibrage des dérives liés aux modes de vie modernes. Ils sont les meilleurs leviers de santé physique et mentale où nous remplaçons la fatigue latente provoquée par les écrans, par une bonne fatigue liées à l’effort physique. L’émergence de nouvelles technologies augmentent la productivité mais diminue le lien social et la motivation. La séance de sport (en groupe) est le seul moment où on met les collaborateurs en « mode avion » : pas d’écrans, pas d’oreillettes et des échanges informels nécessaires à toute vie sociale; le sport est un des seuls domaine où il n’y a pas de barrières.

Concernant les dirigeants, ces derniers doivent bien connaitre leur corps pour prendre les bonnes décisions et détecter les moments de la journée où ils sont le plus créatifs car le sport génère aussi de l’enthousiasme, une meilleure relation à l’autre et de la créativité; lorsque nous sommes « déstabilises », nous devenons plus créatifs.

Sport en entreprise

On ne décide pas d’être heureux en entreprise, cela ne se décrète pas

Enfin, on ne décide pas d’être heureux (ou pas) en entreprise; cela ne se décrète pas du jour au lendemain, c’est juste une question de management. Si les managers sont heureux, motivés et enthousiastes, cela se transmet auprès de ses collaborateurs.

Texte écrit par Benoit Campargue (Directeur de Sport management System)

Sport au travail, un bénéfice négligé ?

sport en entreprise

Pascale Santi – Le Monde du 26 Août 2019

« Sport au travail: Avoir une activité physique au sein de son entreprise participerait notamment à une baisse des accidents du travail et de l’absentéisme.  La loi « sport et société », repoussée au premier semestre 2020, pourrait faire des propositions en ce sens.

Financer une salle de sport dans l’entreprise, des douches, installer des supports à vélos, organiser des ateliers de sport au travail… Le gouvernement du Québec a annoncé, en juin, un soutien financier pour les entreprises qui encouragent l’activité physique au travail. Pour l’heure, rien de tel en France. Le sport en entreprise était l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron. La loi « sport et société », repoussée au premier semestre 2020, pourrait faire des propositions en ce sens.

Financer des entreprises pour développer l’activité physique est une très bonne idée selon de nombreux experts, au regard de la baisse du niveau d’activité physique. En France, les adultes occupant une activité professionnelle passent environ douze heures par jour assis.

Les bénéfices de l’activité physique pour l’employé et l’employeur sont clairs : baisse des accidents du travail, meilleure productivité, moins d’absentéisme… Une étude menée en 2015 par Goodwill-Management montre que l’activité sportive améliore la qualité de vie au travail. Sans parler des économies : une pratique régulière par le salarié lui fait gagner de 5 % à 7 % de son budget annuel de dépenses de santé.

Trente minutes d’échauffement et trente minutes d’étirement par jour

« La pratique d’activités physiques et sportives organisée par l’entreprise augmente sa productivité entre 3 % et 9 % ainsi que sa rentabilité entre 4 % à 14 % », souligne aussi le rapport de la sénatrice UDI Françoise Gatel et du député LREM François Cormier-Bouligeon, remis, en mars, au premier ministre. Un exemple, cité dans ce rapport, au sein du groupe Safran : trente minutes d’échauffement et trente minutes d’étirement, respectivement au début et en fin de journée, ont permis de réduire de cinq jours par an l’absentéisme, et d’améliorer le dialogue social, à productivité égale.

Où en est-on ? Moins d’un salarié sur sept (13 %) déclare pratiquer une activité physique sur son lieu de travail et moins d’une entreprise sur cinq (18 %) le propose à ses collaborateurs. « 

Comment faire du sport en entreprise sans équipements ?

Comment faire du sport en entreprise sans équipements

Vous souhaitez faire du sport en entreprise mais vous n’avez ni douches, ni d’équipements sportifs … et vous souhaitez optimiser le temps pour la pratique ? Cette vidéo est faite pour vous !