Ecrans: les risques encourus

Les écrans, sources de burn-out ?

Le travail sur les écrans, en particulier sur les ordinateurs créent de la fatigue visuelle et du stress. En effet, ce type de travail est mental, répétitif, statique et pas forcément source d’épanouissement en particulier à la lecture des nombreux emails. L’urgence du travail à réaliser, les demandes de la hiérarchie, les dossiers à compléter génèrent un stress qui peut créer des troubles psychiques jusqu’au burn-out.

 

Ecrans et mal de dos réduite

Le corps mis à mal devant les écrans

La répétition des gestes sur le clavier et la souris mais aussi les mauvaises postures (écran trop haut ou trop bas), une position assise trop assistée par un dossier et des accoudoirs surdimensionnés n’insitent pas à la bonne posture ni au au mouvement.

Le mal de dos représente 30% des arrêts de travail

En effet, la position statique génère de nombreux troubles musculo-squelettiques (TMS), en particulier au niveau lombaire; cela génère de nombreux arrêts de travail. Les entreprises perdent 12,2 millions de jours de travail, équivalant à 57 000 emplois à temps plein, précise Le Figaro. Auxquels s’ajoutent 661 millions de prise en charge par la branche maladie de la Sécurité sociale. Le mal de dos représente 30% des arrêts de travail et l’Assurance maladie en a alerté les employeurs.

Les arrêts de travail liés aux douleurs dorsales coûtent 1 milliard d’euros aux entreprises. L’Assurance maladie a par conséquent lancé la campagne de sensibilisation « le meilleur médicament, c’est le mouvement ». La pratique d’activités physiques et sportives en entreprise est à ce titre reconnu comme un levier efficace de prévention des troubles musculo-squelettiques.

Des troubles chroniques en augmentation

La sédentarité est le 4ème cause de mortalité évitable au monde (devant le tabac). Cela génère plus de 80 milliards de dépenses supplémentaires aux entreprises concernées. Il est avéré que les comportements sédentaires provoqués par les écrans sur les postes de travail statiques présentent à terme de nombreux risques pour la santé (et la compétitivité des entreprises): troubles musculo-squelettiques, risques psychosociaux, burn-out, maladies chroniques, varices, surpoids, dos voûté, eczéma…

Les employés de bureau auront le dos voûté en 2040

L’étude « Le collègue du futur » (William Highgham) montre, au travers de « Emma, votre collègue du futur », que la majorité des employés de bureau auront le dos voûté de façon permanente parmi un large éventail d’autres problèmes de santé d’ici 2040. Sur la base de ce rapport, un modèle grandeur nature a été créé pour illustrer les changements physiques provoqués par un environnement de travail inadapté.

Le sport pour améliorer la santé des collaborateurs

Afin de contre balancer les effets pervers de la sédentarité sur les postes de travail, l’activité physique et sportive en entreprise joue un rôle majeur dans la prévention des risques physiques/psychiques et par conséquent sur la rentabilité des entreprises. Tout en améliorant la santé des collaborateurs l’activité physique et sportive agit de manière positive sur la qualité de vie au travail et en télétravail, mais aussi sur la motivation et l’engagement des collaborateurs.

Article rédigé par Benoit Campargue